Une édition 2018 centrée sur l’innovation technologique

Agriculture Les pros de la terre
Agrovina
Une édition 2018 centrée sur l’innovation technologique

Du 23 au 26 janvier prochain se déroule le 12e salon spécialisé de la branche vitivinicole. C’est l’occasion de présenter cinq innovations technologiques qu’arboriculteurs et viticulteurs pourront découvrir à Martigny (VS).

Une édition 2018 centrée sur l’innovation technologique

Rendez-vous désormais incontournable des branches vitivinicoles et arboricoles, Agrovina ouvrira ses portes le 23 janvier prochain au CERM de Martigny. Ce salon biennal destiné aux professionnels rayonne désormais largement hors de nos frontières, tant au niveau des exposants que des visiteurs. Outre la tenue de journées nationales d’arboriculture, de viticulture et d’œnologie ainsi que l’organisation de conférences sur des thématiques d’actualité propres à chaque branche, la foire octodurienne rassemble près de 200 exposants, qui ont tous à cœur de présenter leurs dernières nouveautés.
Faucheuse à fil pour l’entretien du rang, palox pliable, désherbeur à eau sous pression: Terre&Nature vous propose dans cette page de découvrir en avant-­première cinq innovations technologiques que nous avons sélectionnées pour vous! Deux d’entre elles – le robot épampreur et le drone pulvérisateur – ont été récompensées par le Prix de l’innovation d’Agrovina. Le jury de ce dernier, présidé par Vincent Claivaz, est composé de chercheurs, d’enseignants et de professionnels des branches viticoles et arboricoles. Ce prix, lancé en 2012, connaît un succès croissant. Ainsi, près de trente dossiers ont été déposés par des sociétés helvétiques pour cette édition. Preuve s’il en faut que l’innovation technique, tant en arboriculture qu’en viticulture, n’est pas un vain mot!

+ D’infos www.agrovina.ch

Texte(s): Claire Muller
Photo(s): Claire Muller

Les innovations

Un Robot qui taille et épampre
Médaille d’or pour la société Weber Mécanique de Noville (VS)! Son robot conçu pour tailler et épamprer la vigne a convaincu le jury du Prix de l’innovation d’Agrovina. Développé avec la société bourguignonne Wall-Ye, ce robot fonctionne grâce à des batteries ainsi qu’à des panneaux solaires lui conférant une autonomie de 120 heures environ. Une caméra frontale et un logiciel de reconnaissance de formes lui permettent d’identifier les pieds de la vigne, la texture du bois, la position des yeux ou encore les fils de fer. Grâce à un GPS incorporé, son utilisateur peut cartographier le parcours et enregistrer les données propres à chaque pied de vigne. Guidable à distance grâce à l’utilisation d’un smartphone, ce robot n’émet aucune nuisance sonore et ne pèse que 100 kg. Il est capable d’épamprer entre 2000 et 3000 pieds à l’heure, de jour comme de nuit, quel que soit le climat, dans des pentes allant jusqu’à 40%. Pour ce qui est de la taille, le robot Weber, équipé d’un sécateur Infaco F3015, peut effectuer les tailles de Royat ou en gobelet avec une cadence de 50 pieds par heure.
+ D’infos Weber mécaniques – stand 2104. www.webermecanique.ch


Plier ses palox pour gagner de la Place
Pour optimiser logistique et stockage dans les entreprises fruitières, la société valaisanne AgroBio Conseils propose des palox conçus pour se replier, permettant ainsi une précieuse réduction de l’espace lors du stockage à vide et du transport. La conception de ces Smartbox n’enlève rien à la sécurité lorsqu’il faut les manipuler. Le constructeur – l’Italien Capp Plast – garantit une stabilité maximale pendant toutes les phases de gerbage et d’empilement. Par ailleurs, grâce à la conformation particulière des parois, le volume utile stocké est supérieur de plus de 10% à un palox standard. Les Smartbox sont faciles à nettoyer et conçues pour éviter la stagnation d’eau, garantissant ainsi une hygiène irréprochable du stockage.
+ D’infos AgroBio conseils SA – stand 1508. www.agrobioconseils.ch


Un rang propre grâce aux fils
Importée par la maison Chappot, à Charrat (VS), la faucheuse Eco Green Disc de la maison espagnole Talleres Corbins s’adresse aux arboriculteurs qui travaillent sans herbicide. Elle permet en effet d’entretenir le rang propre grâce à des fils coupe-herbe. Les réglages d’écartement s’effectuent grâce à un vérin hydraulique. Eco Green Disc est également équipée d’un système de contrôle qui a pour fonction d’épouser au mieux le terrain, afin d’augmenter la qualité du travail effectué ainsi que le confort de l’utilisateur. Cet outil se décline en trois types de châssis, s’adaptant ainsi à différentes largeurs de plantation (de 1 m 60 à 5 mètres). Une puissance de 30 CV suffit pour tracter la faucheuse.
+ D’infos Établissements Chappot Machines – stand 1205. www.chappotmachines.com, www.tallerescorbins.com/fr


Désherber à l’eau… sous pression!
Conçue par le constructeur italien Caffini, importée en Suisse par la maison Alphatec SA, cette machine propulse des jets d’eau verticaux d’une pression maximale de 1250 bars qui détruisent la végétation par la simple force mécanique. À température ambiante, l’eau attaque la partie aérienne des adventices ainsi les racines situées dans les premiers centimètres du sol. Utilisable pour désherber les rangs de vigne, de vergers ou de cultures de petits fruits, cette machine est équipée d’une tête pivotante de 40 centimètres de diamètre et nécessite une puissance minimale de traction de 60 CV. La vitesse d’avancement va de 1,5 à 3 km/h. La consommation en eau se situe entre 1000 et 1400 litres par hectare.
+ D’infos Meier Maschinen AG. www.alphatec-occasion.ch 


La pulvérisation, une affaire de drone
Le drone pulvérisateur conçu par la maison sierroise Agrofly SA est une première en Europe! Le jury du Prix de l’innovation d’Agrovina lui a attribué une mention coup de cœur. Appelée AgroFly SpUAV 1.2, pour Spraying Unmanned Aerial Vehicle, il a été développé en partenariat avec Agroscope, l’Office fédéral de l’environnement et l’entreprise Syngenta. D’une envergure de 2 mètres, d’un poids de 40 kg – dont 17 kg de charge utile – ce drone permet d’appliquer le produit avec précision et en réduisant les dérives de 50 à 75%. Il peut parcourir un trajet préprogrammé et donc pulvériser des zones cultivées ciblées. Doté d’un système entièrement électrique (ses quatre batteries lui permettent d’avoir une autonomie allant de 20 à 25 minutes), AgroFly SpUAV 1.2 est silencieux, ce qui permet une utilisation nocturne.
+ D’infos Agrofly SA – stand 3142. http://agrofly.aero/fr